Info-Négos 2 mars 2018

 

Chers membres,

Voici les derniers développements sur la négociation pour le renouvellement de la convention collective.

Il y a eu poursuite des négos avec la CSAQ, en présence du médiateur Bédard, comme mentionné dans le dernier Info-négos, nous avons dû revenir sur 4 articles de normatif, soit les 4, 11, 12 et 23.  Suite aux dernières rencontres, les articles 4, 11, et 23 sont réglés et il ne reste que 12 à être paraphé, ce qui devrait se faire lors de la prochaine rencontre qui se tiendra le 7 mars prochain et nous aborderons probablement le volet monétaire. Nous avons des rencontres prévues également les 13 et 26 mars et le 28 est à confirmer.

Suite à la mobilisation extraordinaire de plusieurs membres à la campagne #ÀCauseDeBarrette, nous avons attiré l’attention du Ministre. Dès la deuxième journée de la campagne, le cabinet de Monsieur Barrette nous contactait pour une rencontre. Cette rencontre a eu lieu ce jeudi 1er mars. Nous sommes satisfaits de notre entretien avec le ministre, celui-ci est très au fait que l’horaire de faction est notre priorité et il est ouvert à en abolir une bonne partie, mais pas entièrement et pas d’un seul coup. Nous l’avons informé que les données de plusieurs CCS ne correspondaient pas à la réalité terrain pour en venir aux conversions. Certains endroits excèdent le 28h de charge clinique et ne sont toujours pas convertis. Après vérification avec les gens du MSSS qui l’accompagnait, ceux-ci lui ont confirmé qu’effectivement la procédure de collecte de données est déficiente et devra être revue.

Pour la desserte ambulancière même chose, la collecte des données est ardue et le MSSS tente de trouver une façon efficace de recueillir l’information sur les charges de travail et les temps réponse. De plus, le ministre a aussi été stupéfait d’apprendre lors de notre rencontre, que la situation de Québec ne s’est pas améliorée malgré l’ajout de 4 ambulances, car le CISSS et le CCS les gèrent très mal. Depuis ces ajouts, il n’est plus possible d’ajouter d’autres quarts lors de débordements comme cela arrivait auparavant. Encore une fois le ministre n’était pas très heureux d’apprendre cela.

Concernant nos demandes salariales, le ministre nous a réitéré que nos employeurs avaient toute la latitude nécessaire pour aménager leur enveloppe budgétaire afin de répondre à nos demandes et en venir à un règlement satisfaisant de notre convention. Nous souhaitons répartir les pourcentages d’augmentations différemment de ce qui a été fait pour le réseau, étant donné que nous ne voulons pas de forfaitaires, mais bien des pourcentages sur l’échelon salarial. Sur la durée de la convention, on parle donc du même pourcentage total, mais réparti autrement. L’effet des pourcentages au lieu des forfaitaires, se fera sentir lors de la prochaine convention, car ils seront récurrents. Même chose pour les vacances et les primes, le ministre est catégorique, les employeurs ne sont pas tenus de maintenir les choses comme le réseau, ils ont le loisir de répartir les sommes comme ils l’entendent à l’intérieur du budget alloué, ce que nous soutenons depuis le début ! Le ministre nous assure qu’il nous recontactera afin de faire le suivi sur la cueillette de données et que nous regarderons le tout en collaboration.

Je vous rappelle donc nos objectifs afin d’en venir à une entente avec les employeurs :

Pas de forfaitaires ;

Répartition des % de façon créative ;

Abolition planifiée des horaires de faction ;

Amélioration importante de la desserte ambulancière ;

Cinquième semaine de vacances après 15 ans.

La FPHQ, NE PLIERA PAS!

Votre comité de négo


Infolettre

Recherche

Offres de nos partenaires

CMYK_VERTI_SIGN156X100

 

52a8e7df56c69bff9b0c197ca7dd20bc

assurancia-slider

 

Archives

Catégories